biographies

CADA

CADA

cada24En novembre 2010 sortait le 3eme album de Cada, célèbre groupe de kanéka de la région du bord de mer de Hienghène. Ecrit en hommage à Jean Marie Tjibaou à l’occasion des 20 ans de sa disparition, l’album « Po hun koi Theen » regroupe toutes les ingrédients que l’on aime chez ce jeune groupe qui a gravit un à un les échelons de la notoriété pour désormais s’installer comme une valeur sure et toujours novatrice du kanéka.
Jean Mathias Diaouwé la voix de Cada écrit en langue fwaii et en français l’histoire du peuple kanak, sa spiritualité, son soucis de l’environnement et la vie proche de la nature.
Musicalement les rythmes traditionnels de Hoot ma whaap sont toujours là, présents, c’est le socle sur lequel les 10 musiciens du groupe viennent poser leurs différentes influences et gouts avec parfois des combinaisons innovantes comme avec les arpèges de guitare façon « Iles » et une utilisation du ukulélé également très intéressante.
Le son du groupe a muri et a pris du coffre tout en s’épurant. C’est la confiance de chacun des musiciens qui désormais prévaut, certaines versions « électro » lui donnent un aspect world/dance.
Meilleure vente 2008 avec l’album précédent, Cada plait autant au grand public qu’aux puristes, c’est surement parce qu’avant d’entrer en studio le groupe a écumé les bals du nord et de la Grande Terre durant une petite dizaine d’années, on y fait toujours ses classes et lorsque vient le temps de graver les choses dans le marbre, le discours est toujours plus riche.
Sans doute que le meilleur reste à venir pour ce combo dont les prestations sur scène sont souvent empreints de sacré, les messages en direction de la jeunesse sont toujours nombreux pour ces jeunes qui ont choisit la musique pour continuer de porter loin l’héritage et la parole de Jean Marie Tjibaou.

Comments are closed.