biographies

TEVITA

TEVITA

Tévita Filikésa dit « Tévita » fais son apparition sur le petit écran de « 9 semaines et 1 jour » en 2006 et les calédoniens découvrent ce chanteur originaire de Wallis et Futuna avec le morceau « Helena ». Sa voix surpuissante, sa générosité font de lui un personnage attachant. Une voix grave qui incarne la douceur c’est le paradoxe de ce personnage aussi impressionnant physiquement qu’adorable et doux.
Avant d’être sur le devant de la scène, il est technicien au centre culturel du Mont dore et apprend le métier dans les coulisses tout en développant son répertoire et son sens du contact avec le public. Il dit : » Etre sur scène, c’est cependant s’exposer, c’est un peu comme lire son journal intime. »
Après avoir collaboré avec d’autres artistes comme Paul Wamo, ou alors monté divers groupe comme les « Mélodians » avec lesquels il tourne sur les scène de la capitale, il enregistre un titre sur la compile « Prémices Premières Récoltes » en 2008 avec le Mouv’. A l’occasion du « Femmes Funk Festival » il accueille des artistes sur une des scènes et développe une réputation de proximité avec les artistes et le public l’aime bien.
Fin 2010, il sort son premier album enregistré chez « Big Sound » qu’il intitule « Dans ma tête » avec des invités tels que Rémi Villemin-Goyetche de Soul Syndicate, Robin Martin etc… Il tourne beaucoup pour porter le disque et cette tournée l’emmène même en Australie.
Son style est un mélange de reggae, de variété, de pop, de latinerie… le tout sur des textes qui abordent son quotidien social et amoureux. Tévita nous raconte des petites histoires de sa vie en français, en anglais et en wallisien. « Je ne suis pas un imitateur, je synthétise les sons du Pacifique, la variété française, le rock, le reggae… » Nul doute que son style va continuer d’évoluer et que Tévita n’a pas fini de faire parler de lui… surtout lorsqu’il dit que : « Pour moi la musique représente l’amour… »

Comments are closed.