biographies

JIMMY OEDIN

JIMMY OEDIN

style musical  VARIETE

 

Jimmy Oédin fait parti des piliers de la musique locale avec pas loin de 30 ans de carrière. Métis wallisien et javanais, cet artiste a débuté dans les années 70 en même temps que les musiques actuelles en Nouvelle Calédonie. Guitariste et chanteur du fameux « Black People » avec Pouko Séléfen à la batterie et Raph Kaviki sur l’autre guitare. Il a cotoyé tous ceux qui ont fait l’actualité de cette époque à savoir les Nounoush, Fizin, Winny, Warawi, Swan, Riverstars et consorts. A cette époque il s’agissait essentiellement d’animation de bals et de répertoire de reprises internationales (Dr Hook, Santana, Rolling Stones…) avec, il est vrai, une attirance pour les musiques rock. Aprés une période de silence au début des années 80, il compose « Les symphonies de l’océan » en 1983 et se lance dans un style plus acoustique. Viendront dans la foulée des titres comme « La chemise trouée », « Légendes anciennes », ou encore « O champ d’ignames ». Aprés divers expériences en groupe comme le « Staff only » avec Jacky Salmon à la fin des années 80, on le retrouve à l’organisation avec d’autres personalités, comme Jacques Karé, qui entourent Mr Marguerin, délégué de l’état à la culture, qui dès 89-90 commence à mettre en place les grands festivals de musiques à travers les 3 provinces. Parallélement il s’occupe de sa petite famille et s’affaire à faire grandir ses nombreux enfants. A cette époque, on le situe vaguement du côté de Naia à Paita. Il remonte enfin sur une scène du Mouv’ en 1999 avec Dany Goice à la guitare et Nashto aux percussions et c’est reparti. Ce deuxième souffle, porteur de vibrations positives,le fait se produire sur de nombreuses scènes à travers tout le pays de Poindimié à Koumac en passant par Tadine, Lifou ou encore le centre Tjibaou et le Mouv’. Jean Marc Moulédous, producteur local décide de produire son nouvel album. Les moyens sont conséquents avec l’enregistrement au studio 301 de Sydney et la participation de musiciens virtuoses comme Youssef Bouchou bassiste de Carole Frederics et le tahitien Michel Poroi à la guitare. Il enchaine les concerts de promotion et fait la première partie des Neville Brothers et monte même sur la scène avec Al Jarreau. Il participe à l’aventure de « Neuf semaines et un jour ». Il occupe actuellement les fonctions d’agent de développement Musique sur la commune de Paita.

 

 



 DISCOGRAPHIE : 

Grandes dates de concerts : – 70-90 : des dizaines de concerts à travers tout le pays. – 1999 : Concert acoustique au théâtre de Poche. 1999 : 1ère partie de Ti-fock à la FOL. 2001 : Concerts au centre Tjibaou 2001-2003 : Tournée au Nord, aux Iles et sur le grand Nouméa et dans la région Pacifique. 2001 : 1ère partie d’Edgard Ravahatra au Mouv’. 2002 : Festival Akawan Lifou. 2004 : Festival Cébu nyébi Poindimié. 2005 : Neuf semaines et un jour à Mont dore.

 

 



 AUTRES : 

Il travaille actuellement à l’écriture d’un probable futur album.

Comments are closed.