biographies

KALAGALA

Ce groupe est articulé autour de Patrice Kaikilékoffé, artiste plasticien de renom d’origine wallisienne qui a toujours décrit dans ses oeuvres la rencopntre et souvent le choc des continents Européen et Océanique. Dans le Pacifique, il y a toujours une guitare dans la case et dès le plus jeune age on chante et on danse à l’occasion des fêtes coutumières ou alors à l’église . C’est donc tout naturellement que Patrice s’est par la suite lancé dans la musique entouré du guitariste et chanteur Auto qui dispose d’une voix si rocailleuse qu’elle parait venue d’un autre monde. Tyssia vient également leur préter main forte.

Souvent acoustique leur musique est trés expressive et dynamique elle embarque parfois l’auditeur sur des tempos guerriers du pacifique qui rappellent les batailles et les récits d’antan pour rebondir sur des ballades polynésienne.

Kalagala représente le renouveau de la musique wallisienne qui entend désormais s’appuyer sur ses traditions pour mieux explorer l’univers. Lorsque les rythmes guerriers du Soamako rencontrent le kanéka et d’autres influences du pacifique, cela donne une fusion insoupçonnée.

Présent sur le 1er « 9 semaines et 1 jour », en concert dans tous le pays et dans le pacifique avec une bonne assise en Nouvelle Zélande, Kalagala cherche également à conquérir tous les publics.

Un premier album parut chez « Open Tunning » en 2007 et un deuxiéme en 2012 chez Mangrove permet à Kalagala d’entrer dans les foyers pour diffuser sa version du destin commun et son regard sur les transformations de la société.

Comments are closed.