biographies

MEXEM

MEXEM

Le grand Edou a démarré au sein de cette formation au début des années 90 sur Lifou. Mexem qui veut dire « l’écho » en langue de Dréhu est de la tribu de Dueulu dans le district de Gaica, un haut lieu de la danse traditionnelle. Edou y puise sans vergogne son inspiration de tous les jours. Il rassemble les jeunes de sa tribu et commence a travailler sur les rythmes traditionnels fusionnés a des formes tels que le reggae et la musique afro. Le groupe sort plusieurs albums et le succès est de suite au rendez vous avec des tubes comme « Océanie », « Communication ». Ils imposent une marque de fabrique reconnaissable par le grand public à savoir des harmonies vocales masculines toujours très soignées, des mélodies très riches, des arrangements calés au millimètre et une réinterprétation souvent par les sonorités synthétiques des claviers des sonorités mélodiques et rythmiques traditionnelles. De nombreux concerts ont lieu a travers tout le pays et dans le pacifique. Parallèlement Edou fait carrière en solo sur des thèmes plus innovants avec de nombreuses collaborations alors que Mexem reste fidèle à un kanéka qui touche beaucoup la jeunesse ilienne. Entre temps les plus jeunes formeront le groupe « KADELY » pendant quelques années avant de reprendre l’A.O.C « Mexem » et permettre au groupe de fêter ses 20 ans à Wagéjène en 2010 .Pour cette occasion ils publient un DVD de l’événement. Fidèle depuis les années 90 aux Studio mangrove, Edou et Mexem font parti de l’histoire du kanéka et de la musique locale.

Comments are closed.