Entrées par Astrou8__KIBF

,

Un Modèle autour d’une idée

Le Mouv’ est implanté au cœur de Rivière Salée, quartier central du dispositif d’insertion du Contrat d’agglomération, et propose « à domicile » des spectacles enrichissants à un tarif accessible. La programmation est conçue de façon à « mélanger » les styles pour faire se mélanger les publics.

Le concert est ici considéré comme un prétexte à la rencontre, à la recherche d’identité et à l’enrichissement mutuel. Nous faisons parti d’un large réseau sur les quartiers qui comprend l’ensemble des travailleurs sociaux, les associations, la dynamique des maisons de musiques, le mouvement sportif, les églises…

,

WETR

La troupe du Wetr fête ses 20 ans en 2012 avec une série de spectacles et une tournée sur Avignon. Mis en place par le grand chef Sihazé, le Wetr regroupe des danseurs venus de tout le district. Après un travail de collecte du patrimoine dansé et chanté sur toute l’ile, ils mettent en place une œuvre qui jusqu’à présent n’a jamais déçu les amateurs comme les touristes. Les tenues sont toujours soignées jusqu’au détail et chaque prestation est empreinte de beaucoup de solennité. Le répertoire des chants, de rythmes et de mélodies de Dréhu associés aux pas et aux figures parfois ancestrales parfois modernes, la discipline quasi spartiate et la puissance guerrière dans l’interprétation font que leur renommée a dépassé notre récif.

,

WECECA

Troupe de dance traditionnelle kanak créée dans les années 90 sur Nouméa à l’initiative de la Province sud avec Tim Sameke (ex Wetr) comme premier chorégraphe. Pour l’accueil des touristes au départ, la troupe a su étoffer son offre avec des créations contemporaines et des albums de musique tradi/dance qui ont rencontré un énorme succès avec en particulier la reprise de Guréjélé  » Waipéipégu » qui a fait le tour du pacifique. Wécéca et Tim Sameke ont beaucoup contribué durant ses années au retour au premier plan de la guitare traditionnelle qui est redevenu incontournable de nos jours dans le kanéka. De plus ils ont su se montrer novateurs en intégrant des programmations très dancy à un répertoire plus classique. De nombreux danseurs kanak y sont passés et y ont fait leurs classes avant de voler de leurs propres ailes comme Richard Digoué.