Ritchy Boanou a fait ses classes au sein des formations de Hienghene sa commune telles que CADA et KBB. Et en 2016 il a voulu s’ouvrir à d’autres univers musicaux et il a franchi le pas de se lancer en solo, ce qui en milieu kanak n’est jamais facile. Ritchy a pris certaines libertés quant aux textes car HYARISSON encourage chacun et les jeunes kanak en particulier à être actif, à sortir du slogan pour passer aux actes car la reconnaissance n’est là que par les actes.

Désormais valeur sure du reggae made in NC, BARAKA défend sur scène son nouvel album « CIDORI » sorti en 2018. Gabriel Oyarzun guitariste, joueur de Sharango (cette petite guitare des Andes) et lead vocal du groupe est chilien d’origine et son reggae est teinté d’influences Sud-américaines. Sa petite voix douce chante la terre malmenée. Une équipe bien rodée maintenant l’accompagne et fait groover derrière avec une excellente section de cuivres…

Ce combo avec à sa tête Christophe et Miles Ventoume, la rythmique de Triban Klan. L’album « Hybride» sort en 2012 et marque d’emblée leur périmètre musical. Des textes qui parlent à la fois de la difficulté que l’on a au pays à se mélanger mais aussi des espoirs que l’on porte en nous. L’idée maitresse est de fusionner les rythmes tribaux d’Océanie que sont Tchap, Pilou, Bua et Féhoa avec les influences musicales venues d’ailleurs telles que Jazz, Funk, Rock, Pop, Soul, Folk et Reggae. TRIBAN KLAN enregistre 5 albums de 1995 à 2010, dont « Hors Zone » primé “Meilleur album World” aux Flèches 2010. Miles Ventoume intègre TRIBAN KLAN dès l’album Groov’hning en 2007 à l’âge de 13 ans.

INU a déboulé sur le pays il y a 2 ans et a renversé pas mal de préjugés depuis. Eric Cahnemez originaire de Hapétra à Lifou (la tribu de Béthéla) est guitariste et chanteur depuis 25 ans en métropole dans divers groupes dont certains à consonance Reggae and Groove. Marianne son épouse est Normande pur jus, chanteuse, ukuléliste et mélodiciste (joueuse de Mélodica).

Avant de devenir une valeur sure du reggae made in NC, I&I s’est créé en 2010 à l’initiative de Fabian Clavel lead vocal et leader du groupe.

Après s’être formé aux reprises de Bob Marley durant quelques années, ils se mettent à composer et sortent leur 1er album « Common Faith » en 2014 qui compte un featuring avec House of Shem de Nouvelle Zélande. En 2015 sort l’album « Mama Earth » avec une tournée de promotion à travers tout le pays. Les I&I sont présents également sur scène avec de nombreux featuring ou 1ere partie (David Hinds de Steel Pulse, Groundation, Raging Fayah etc…).

Patrice Prudent existe musicalement depuis quelques années déjà. Il a d’abord sévi avec différents groupes dont Medley au milieu des années 2000. Virtuose de la 6 cordes il s‘envole pour le M.A.I de Nancy pour approfondir sa connaissance de la guitare rock. A son retour il fonde TRIAS avec Pascal Allaigre un autre extraterrestre de la guitare. Membre très actif de l’association des rockers sur Nouméa « Overdrive », il participe à l’organisation des « Nuits du Rock » sur Le Mouv’ durant les années 2000 et dans l’accueil de musiciens étrangers comme Mike Terrana et Patrick Rondat. On le retrouve avec TRIAS également en 1ere partie de FOREIGNER et de SCORPIONS.

La troupe du Wetr fête ses 20 ans en 2012 avec une série de spectacles et une tournée sur Avignon. Mis en place par le grand chef Sihazé, le Wetr regroupe des danseurs venus de tout le district. Après un travail de collecte du patrimoine dansé et chanté sur toute l’ile, ils mettent en place une œuvre qui jusqu’à présent n’a jamais déçu les amateurs comme les touristes. Les tenues sont toujours soignées jusqu’au détail et chaque prestation est empreinte de beaucoup de solennité. Le répertoire des chants, de rythmes et de mélodies de Dréhu associés aux pas et aux figures parfois ancestrales parfois modernes, la discipline quasi spartiate et la puissance guerrière dans l’interprétation font que leur renommée a dépassé notre récif.

Troupe de dance traditionnelle kanak créée dans les années 90 sur Nouméa à l’initiative de la Province sud avec Tim Sameke (ex Wetr) comme premier chorégraphe. Pour l’accueil des touristes au départ, la troupe a su étoffer son offre avec des créations contemporaines et des albums de musique tradi/dance qui ont rencontré un énorme succès avec en particulier la reprise de Guréjélé ” Waipéipégu” qui a fait le tour du pacifique. Wécéca et Tim Sameke ont beaucoup contribué durant ses années au retour au premier plan de la guitare traditionnelle qui est redevenu incontournable de nos jours dans le kanéka. De plus ils ont su se montrer novateurs en intégrant des programmations très dancy à un répertoire plus classique. De nombreux danseurs kanak y sont passés et y ont fait leurs classes avant de voler de leurs propres ailes comme Richard Digoué.

Virhin veut dire “graine” dans la langue de Tchambouene, c’est un hommage aux ainés de Waan (racines) groupe phare du kanéka issu de la commune de Pouébo dans les années 90. Ce groupe en est a son 5eme album en plus de 10 ans d’existence. A ses débuts Virhin s’inscrivait dans un courant de Kanéka Dance made in Extreme Nord avec le rythme du pilou devant et des mélodies festives jouées la plupart du temps avec des sons de claviers en flute issus directement du reggae sud africain.

Créé au tout début du kanéka, Vamaley viens de la tribu de Témala dans la région de Voh. Durant les années 70 des groupes comme “T.J” ou les “Troubadours de l’Ouest” ont écumé les bals et les soirées dans la région et Vamaley est issu de cette mouvance. A la sortie des événements politiques, c”est le lancement du kanéka avec Bwanjep, Théo Ménango et les autres…